The Tower Run Bordeaux Métropole 2017

Dimanche 25 juin, la première édition de la Tower Run de Bordeaux Métropole avait lieu. J’ai décidé de relever le défi : 430 marches soit 20 étages et 90 mètres à gravir en un minimum de temps ! Voici le compte-rendu de mon expérience.

Le concept Tower Run

The Tower Run est une course verticale organisée un peu partout en France. Dans un format « contre la montre », il faut gravir les escaliers des plus hauts immeubles dans des concepts de courses funs et décalés. Les meilleurs décrochent une qualification directe pour la Verticale de la Tour Eiffel®. La toute 1ère course verticale bordelaise a eu lieu dans l’Hôtel de la Métropole qui comptent 20 étages, 430 marches et 90 mètres de dénivelés.

Courir pour la bonne cause

L’inscription à la course coût 15€ + 2€ minimum de don. Chaque étape se court au profit d’une association caritative locale. À Bordeaux, on court pour l’association ALADIN qui a pour objectif de :

  • Réaliser les rêves des enfants gravement malades,
  • Participer à l’amélioration de leurs conditions de séjour à l’hôpital.

La course

Mon départ est prévu à 9h42 à la tour de Bordeaux Métropole. C’est seulement à 2 petits kilomètres de chez moi, je décide donc de m’y rendre en courant, ça me permettra de m’échauffer et d’éviter les problèmes de stationnement. Une fois sur place, je récupère assez vite mon dossard, la puce de chronométrage et le tee-shirt de l’événement. Les départs se font par vague de 15 personnes toutes les 4 minutes.

Un échauffement de 4min est prévu avant chaque départ. Après coup, j’ai trouvais que ça a fait très vite monté le cardio et j’étais déjà essoufflé en m’élançant au top. Le compte à rebours se lance, ça y est, c’est parti ! Je m’élance, il y a un petit circuit de 500m environ à courir avant de rentrer dans la tour. Les premiers partent très vite, trop vite pour moi.

L’ascension

Commence alors l’ascension de la tour. Je n’ai pas de mal à courir dans les premiers étages. Il y a des petites animations à certains étages, les bénévoles sont là pour nous encourager avec de la musique et des déguisements. À partir du 10e étage, ça commence à bien brûler dans les cuisses. Je réduis ma vitesse avant d’alterner entre la course et la marche. Étant donné que l’on part en petit groupe, je n’ai pas du tout étais gêné par les autres concurrents pendant l’ascension. Il ne reste plus que quelques marches avant l’arrivée… Je passe finalement la ligne d’arrivée.

Une première collation nous attend. L’espace est assez exigu, il ne faut donc pas trop trainer pour laisser la place aux suivants. On redescend 2-3 étages pour pouvoir avoir accès à la vue panoramique sur la ville de Bordeaux. Après avoir fait le tour, direction le rez-de-chaussée en ascenseur cette fois-ci. Je récupère une seconde collation avant de retourner au village et de pouvoir consulter mon temps : 6 minutes pile ! Je n’avais aucun objectif sur cette course donc je pense que ce n’est pas trop mal.

Une course pour le fun

C’est surtout la curiosité qui m’a poussé à m’inscrire bien que ne sachant pas trop à quoi m’attendre. Au final, c’était plutôt fun. C’est accessible à tous, même si le nombre d’escaliers peut faire peur tout le monde arrivera en haut peu importe le rythme ! Le prix est peut-être un peu cher au vu du temps de la course (6minutes). J’aurais bien aimé un petit goodies supplémentaire « finisher« . Maintenant que le défi est relevé, je ne pense pas de nouveau m’inscrire à une course de ce type, je préfère voir les paysages défilés et les formats « plus longs » d’une course classique. Je ne regrette cependant pas, c’est toujours intéressant de découvrir de nouvelles choses et des formats de courses plus originaux. Je pense que ça peut-être très sympa en mode « Team Bulding » entre collègues.

La volonté permet de grimper sur les cimes ; sans volonté on reste au pied de la montagne.

CATEGORIE(S) : Bordeaux, Running, Sports

Articles similaires

Commentaires (1)

[…] le début de l’année, j’ai couru 2 semis-marathon, d’autres 10km et autres formats… J’ai peu d’expérience, mais une grande volonté de réaliser mes rêves. Le […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *